Mélissa Gilbert

243654Melissa Gilbert est une actrice américaine née le 8 mai 1964 à Los Angeles, en Californie. Elle est célèbre pour avoir joué Laura Ingalls dans la série La Petite Maison dans la prairie, ainsi que dans de nombreux téléfilms.

melissa_gilbert

Elle a été mariée à Bo Brinkman, dont elle a eu un fils nommé Dakota-Paul né en 1989. Par la suite, elle s’est mariée le 1er janvier 1995 à Bruce Boxleitner, dont elle a eu un fils né en octobre 1995, Michael-Garrett.

Elle est la sœur de l’acteur Jonathan Gilbert, alias Willie Oleson dans La Petite Maison et de l’actrice Sara Gilbert, alias Charlene dans la série Roseanne.

77018_1xovsl7xws31k673gnp7jerhubjvri_244025-8q1h4ise2suhax87oe8bb15icc8e71-melissa-gilbert-ap_h174848_l

Elle a été présidente du Screen Actors Guild, le syndicat des acteurs américains.Elle est aussi la plus jeune star à avoir eu son étoile sur le trottoir d’Hollywood.

Melissa n’a que 9 ans lorsqu’elle est retenue parmi 500 candidates pour jouer l’une des trois filles d’une famille de pionniers américains sans le sou. L’histoire se déroule dans les années 1870 et suit les Ingalls, partis vers l’Ouest, à la recherche d’une nouvelle terre d’accueil. Ils s’installent près de Walnut Grove où les attendent une série d’épreuves difficiles.

Véritable ligne directrice de la série, le personnage de Laura permet à Melissa Gilbert de connaître très tôt la notoriété. A un âge où les enfants vont à l’école et jouent avec leurs camarades, elle tient un rôle régulier dans une série à succès. Entourée de sa famille et de l’équipe du show, Melissa ne prend pas la grosse tête. Grâce à Michael Landon, l’ambiance de tournage est telle que Melissa dit avoir trouvé une 2ème famille. Saison après saison, la fillette se métamorphose littéralement sous les yeux du public, devenant tour à tour une adolescente, une jeune femme, une épouse, puis une mère de famille.

Ses parents biologiques étant incapables de subvenir à ses besoins, Melissa est adoptée à sa naissance par Paul Gilbert et Barbara Crane, un couple d’artistes. La famille s’agrandit 4 ans plus tard avec l’arrivée de Jonathan, également adopté (Celui-ci tiendra le rôle de Willie Oleson dans La Petite maison dans la prairie). En 1975, remariée, Barbara met au monde une petite fille : Sara. La jeune soeur de Melissa embrassera quelques années plus tard la carrière de comédienne. Le public se souvient encore de son rôle dans la sitcom Roseanne. Plus récemment, elle a participé à 24 heures chrono, Twins, The Class et même Urgences.

Les rôles se suivent mais ne se ressemblent pas… Melissa Gilbert affiche une volonté affirmée de se diversifier et de se détacher de Laura Ingalls. Outre un bon nombre de thrillers et de comédies romantiques dans la veine de Secrets de famille (1984), Le serment du sang (1987), Coma (1990), House of secrets (1993), Zoya, les chemins du destin (1995), Le mensonge de Noël (1996), Pour que triomphe la vie (1998), Un terrible doute (1999), L’ange de l’amour (1999), Les yeux de la mort (2000), L’ultime refuge (2001) ou encore Pour une autre vie (2005), la comédienne sélectionne des scénarios qui abordent des sujets forts, bouleversants. Dans Choices of the Heart, elle relate l’histoire vraie de trois jeunes missionnaires tuées au Salvador en 1980. Pour Les choix de la vie (1996), elle incarne une jeune femme enceinte confrontée à un cruel dilemme, vu qu’elle ne tient pas à garder l’enfant. Jeune interne dans un service psychiatrique, elle ne craint pas de s’attacher à un patient profondément perturbé et dangereux (Né pour tuer – 1988). Elle se fait violer dans Parole de femme (1990) et dénonce les problèmes environnementaux de la Chine et le non-respect des droits de l’homme dans Chine interdite (1990).

Dans Les cris du coeur (1994), un enfant autiste est victime de sévices sexuels. Elle découvre qu’elle a été victime d’inceste dans Abus de confiance (1993) et qu’elle est née à la suite d’un viol dans De parents inconnus (1993). Dans Malveillance (1995), elle est une femme flic victime de harcèlement sexuel de la part de ses collègues masculins. Elle découvre que son médecin l’a inséminée avec son propre sperme dans L’espoir d’une mère (1994). Et elle vient en aide à Marlee Matlin dans Against Her Will: The Carrie Buck Story (1994), où une jeune femme mentalement retardée se fait enlever son bébé par les services sociaux.

Avec Destins confondus par exemple, elle dénonce une fois encore un drame familial à travers une histoire vraie d’échange par erreur de bébés à la naissance dans un hôpital. Melissa interprète l’une des deux mères face à Rosanna Arquette. Sa filmographie passée en revue ici n’est évidemment pas exhaustive mais permet de se faire une bonne idée de l’orientation que Melissa a voulu donner à sa carrière.

2 Réponses to “Mélissa Gilbert”

  1. io stimo molto la casa nella prateria ma in modo particolare melissa gilbert
    un saluto federica copellini >3

  2. bonjour je voudrais visionner le mensonge de noel en francais merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :