Tête en l’air

Un jour où elle avait reçu un chèque du studio 20th Century Fox – un chèque modeste – elle oublia d’en encaisser le montant et elle atteignit le week-end sans un sou.

Quand elle s’en aperçut, les banques étaient fermées. Elle tenta en vain de monnayer son chèque dans divers magasins ou restaurants. Finalement, elle avisa un policier de Los Angeles et lui confia ses ennuis. Elle était au bord des larmes. Comme tout homme qui approchait Marilyn, il ressentit l’impérieux besoin de l’aider. Il l’emmena dans un magasin et là, usant de son crédit de policier, il obtint du commerçant qu’il donnat l’argent à la jeune fille en échange de son chèque.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :